Réseau CourtaPro.ch

Le guide pratique du 3e pilier libre et lié

Mon-3epilier.ch

Accueil Accueil
Un 3e pilier - A quoi ça sert  ? Un 3e pilier - A quoi ça sert ?
Préserver ses économies Préserver ses économies
1. Le système des 3 piliers 1. Le système des 3 piliers
2. Banque ou assurance > 2. Banque ou assurance >
3. Le 3e pilier libre (3b) > 3. Le 3e pilier libre (3b) >
4. Le 3e pilier lié (3a) > 4. Le 3e pilier lié (3a) >
5. La prévoyance combinée 5. La prévoyance combinée
6. Les Bons Plans du 3e pilier 6. Les Bons Plans du 3e pilier
7. Amortir mon hypothèque 7. Amortir mon hypothèque
8. Infos dossier hypothécaire 8. Infos dossier hypothécaire
9. Nos services assurances 9. Nos services assurances
Guide bons plans 3e pilier Guide bons plans 3e pilier

 
 

Un 3e pilier: A quoi ça sert ?

En Suisse, la prévoyance repose sur le système des 3 piliers

Un constat alarmant

1. Ce système des 3 piliers a été conçu pour les hommes salariés et mariés avec enfants mineurs à charge ! Avec ce statut, les prestations prévues à la retraite, en cas d’invalidité ou de décès sont les plus élevées … quoique fort dépendantes du niveau de revenus, du nombre d’enfants mineurs, de la générosité de l’employeur et du nombre d’années de cotisation. Pour les autres, les veufs, les célibataires, les couples concubins (avec quelques aménagements dans le 2e pilier), les indépendants, les salariés intermittents et les personnes sans activité lucrative, les prestations sont réduites, voire dérisoires  ou inexistantes !

2. Avec l’augmentation de la durée de vie des assurés, tant l’AVS que le 2e pilier rencontrent un vrai problème de financement des prestations sur le long terme. Le législateur essaie, depuis des années, de le résoudre par une formule simple: augmenter les cotisations, diminuer les prestations (retraite) ou rendre plus restrictive leur obtention (AI) et augmenter les taxes (TVA)

3. Une autre piste impopulaire est d’augmenter l’âge de la retraite, donc la durée de cotisation, alors que la population cherche de plus en plus à prendre une retraite anticipée.

4. Les entreprises ont une tendance générale, qui se confirme, à offrir une prévoyance professionnelle minimale pour réduire leurs charges. Fini les plans généreux dans le 2e pilier, retour au minimum légal. Certaines vont jusqu’à licencier des salariés âgés parce qu’ils leur coûtent trop cher ! La conscience sociale des entreprises est en perte de vitesse.

En bref: le système suisse privilégie la catégorie dominante de la population (les salariés mariés). Son financement sur la durée est plus que problématique. Les perspectives de prendre une retraite anticipée avec un revenu suffisant s’amenuisent. Les entreprises cherchent de plus en plus à réduire leurs frais de personnel en revenant aux prestations légales minimales, voire à licencier leur personnel âgé.

Une tendance qui se généralise

La Confédération reporte de plus en plus ses charges sur les cantons et les cantons sur les communes et les communes sur les habitants. De même, les prestations étatiques (AVS et AI), ainsi que les prestations du 2e pilier vont à l’avenir représenter une part plus faible des revenus nécessaires à la retraite, en cas de décès ou d’invalidité. La nécessité devient alors plus grande et plus urgente de les compléter par une prévoyance individuelle.

Dans l’esprit du législateur quand il a mis en place le système des 3 piliers, les prestations étatiques (AVS/AI) devaient couvrir les besoins vitaux, celles du 2e pilier, maintenir le niveau de vie antérieur. Le 3e pilier était un complément facultatif pour des besoins personnels avec des avantages fiscaux. On assiste à un glissement préoccupant: les prestations étatiques et celles provenant de la prévoyance professionnelle ne couvrent bientôt plus que les besoins vitaux. La prévoyance individuelle, le 3e pilier, tout facultatif qu’il soit, est devenu nécessaire pour maintenir le niveau de vie antérieur et, au mieux, prendre une retraite anticipée.

Voilà à quoi sert un 3e pilier aujourd’hui !

 

 
< Précédent   Suivant >
Infos 3e pilier

A votre service depuis 2003

Cliquez ici pour prendre contact ... 



Cliquez ici pour en savoir plus ...
 
Personne de contact


Vaea Lecardonnel
Associé-gérant
Consultant et courtier FINMA

Garantir la protection de vos proches, de vos projets et votre sécurité sont ce qui rend mon métier si exigeant et passionnant.

Vous pouvez m'atteindre au +41 (0)78 724 64 46 ou par e-mail v.lecardonel(alt)courtapro.ch

Profil de Vaea Lecardonnel
Comment nous pouvons vous servir 
Notre éthique des affaires 
Tout est gratuit ou presque !